Revue de Presse #58 du Capitaine
Revue de Presse

Revue de Presse #58 du Capitaine

3 min. de lecture

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.

En 2022, TotalEnergies enregistre le plus gros bénéfice de son histoire

Photo Unsplash

C’est la polémique de la semaine. Comme prévu, le 8 février dernier TotalEnergies a révélé des bénéfices stratosphériques qui s’élèvent à 19 milliards d’euros en 2022 ! Le groupe français a largement dépassé les 16 milliards d’euros déjà engrangés en 2021. Comme ses concurrents américains, les rois du pétrole ExxonMobil et Chevron, le chiffre d’affaires de TotalEnergies (281 milliards de dollars) a bondi grâce à la demande de pétrole qui s’est accrue depuis la pandémie de Covid 19 et à la flambée des prix du gaz causée par la guerre en Ukraine. Ces chiffres impressionnants font scandale sur deux plans, à la fois social (entre les prix exorbitants du gaz et de l’essence, sans parler de la réforme des retraites, de tels bénéfices posent question) mais aussi environnemental. En effet, ces résultats proviennent d’une activité extrêmement carbonée, TotalEnergies continue à développer des projets sur le gaz naturel liquéfié extrêmement néfastes pour la planète. Même si l’entreprise investit dans les énergies renouvelables un peu plus chaque année, 5 milliards de dollars en 2023 (soit 1 milliard de plus qu’en 2022), ramené à ses 16 à 18 milliards d’investissements totaux, cela ne pèse pas lourd dans la balance ! La colère des militants écologistes ne s’est pas fait attendre, avec des actions coup de poing, comme celle des membres d’Alternatiba Paris et des Amis de la Terre qui ont déversé de la peinture rouge sur la façade du siège de TotalEnergies en réaction contre un énorme projet pétrolier en Ouganda/Tanzanie.

L’armateur CMA CGM lance un appel à projet de 200 millions d’euros pour décarboner son activité

Photo Unsplach

Un appel à projet a été lancé par l’armateur français CMA CGM aux start-up et entreprises qui planchent sur des solutions pour réduire l’empreinte carbone de toute la filière maritime française. Par le biais de son Fonds Energies, le groupe a débloqué 200 millions d’euros pour financer les projets qui seront sélectionnés. En sachant que le transport maritime est responsable de 3 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales, et que ce secteur est en pleine expansion, ces 200 millions d’euros vont s’avérer plus que précieux pour atteindre l’objectif “zéro carbone” d’ici 2050 évoqué pendant la COP 27 à Charm El-Cheikh.

Concrètement, avec cet appel à projet, CMA CGM entend déclencher des propositions qui vont réellement changer les pratiques et accélérer la transition écologique de toute la filière maritime, du tourisme à la pêche en passant par le transport de marchandises, et bien entendu toute l’industrie de ce secteur et ses infrastructures.

La Grande Interview de Mathieu Jahnich , expert en communication responsable

La Grande Interview de Mathieu Jahnich pour 100 leaders pour la planète.

La communication responsable est un véritable sujet de fond pour toute entreprise qui souhaite s’engager dans la réduction de l’empreinte carbone de son activité. La sincérité d’un engagement n’est pas toujours évidente à mettre en lumière, le risque principal étant de se faire taxer de greenwashing. Deux enjeux principaux se dessinent : d’une part comment communiquer correctement sur ses actions relevant de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), et d’autre part comment rendre sa communication elle-même plus durable et responsable. Dans cette interview vidéo postée par 100 Leaders pour la planète, Mathieu Jahnich, expert reconnu de la communication responsable donne de nombreuses clefs pour éviter les écueils du greenwashing.

La mobilisation des acteurs financiers face à l’urgence d’agir : le cas des banques

Bank sign on glass wall of business center

A l’occasion de la sortie d’un rapport sur la responsabilité environnementale des banques publié par Reclaim Finance, les Amis de la Terre et 12 autres ONG, Capitaine Carbone s’est intéressé de plus près aux positionnements des institutions financières face à l’urgence climatique. Pourquoi dit-on que les banques sont polluantes ? Est-ce que notre argent ne sert qu’à financer principalement des activités carbonées ? L’Etat doit-il réguler les investissements bancaires pour les rediriger vers des projets durables ?

Vous aimerez aussi

Revue de presse #129 du Capitaine

Revue de presse #129 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #128 du Capitaine

Revue de Presse #128 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #127 du Capitaine

Revue de Presse #127 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.