TPE PME décarbonation

La convention « Éco Performance » Rhône-Alpes-Auvergne au secours des TPE-PME

> Lecture : 4 minutes Le 13 avril 2021, l’ADEME et la CPME Auvergne-Rhône-Alpes ont annoncé la signature de la convention « Éco Performance PME ». Objectif : mobiliser ces organisations de taille petite et moyenne pour faciliter leur engagement dans des actions concrètes et structurantes de transition écologique. Un budget de deux milliards d’euros a été accordé par le gouvernement pour aider ces deux structures à remplir leur mission sur la période 2021-2022.

siege braincube issoire

Compenser par le fruit de son travail : c’est plus efficace qu’on pensait !

> Lecture : 8 minutes Si les dirigeants de Braincube avaient depuis longtemps conscience des efforts à faire en matière de réduction de leurs propres émissions carbone (notamment pour les déplacements en voiture et en avion), ils restent imbattables pour réduire les émissions de co2 et le gaspillage chez leurs clients, puisque c’est justement le point fort de leur solution. Elle permet en effet à ces derniers de faire d’importantes économies d’énergie, de matières et de composants, d’optimiser la vitesse des machines, de réduire les défauts de fabrication et donc de réduire considérablement leurs déchets.

Les dessous de la compensation carbone

Compensation carbone : les dessous de l’Iceberg !

> Lecture : 2 minutes Pour estimer la réduction évitée, le calcul se base sur l’hypothèse qu’à la place d’un éco-projet, il aurait été financé un projet de production d’énergie fossile. Dans ce cas-là, il n’y a pas de baisse d’émissions, mais juste une augmentation moindre. Par ailleurs, autour d’un éco-projet, un business périphérique peut naître et intensifier des émissions de GES (nouvelles activités commerciales, de loisirs, administratives ou immobilières). Un éco-projet à aussi un impact sur la descendance qu’il enfante…

impact de la famille sur le réchauffement climatique

Être pro-écolo, ce serait ne plus vouloir de marmots ?

> Lecture : 3 minutes Le changement climatique doit inéluctablement passer par des changements profonds et durables de comportements individuels et collectifs. Un Mea Culpa constructif, que l’on nomme aujourd’hui « Résilience », porte en lui toute la bonne direction à suivre. L’heure n’est plus à reconnaître les faits qui sont établis, mais à passer à l’action et à Réparer la Planète.

technosphère et compensation carbone

La Technosphère pèsera-t-elle dans notre cervelle ?

> Lecture : 3 minutes Des chercheurs du département Géologie de l’Université de Leicester ont établi dans une étude scientifique que le poids de la Technosphère est équivalent à 30.000 milliards de tonnes, autant dire, c’est du lourd ! Et concernant l’impact carbone, on peut également dire que ça envoie du bois !

La compensation carbone, c’est quoi ?

> Lecture : 8 minutes Concrètement, la compensation carbone consiste à financer un projet dont l’activité permettra d’éviter des émissions de GES. Ce projet sera financé via l’achat de crédits carbone. La compensation carbone se base sur le fait que les gaz à effet de serre ont des effets globaux sur le réchauffement planétaire, et non pas locaux.

Le circuit-court dans l’industrie : la solution anti court-circuit !

> Lecture : 2 minutes Le concept de circuit-court remonterait aux années 60 et du côté du soleil levant qui, ce jour-là au Japon, ne s’était pas levé pour rien ! Comme il est dans l’ordre des choses dans l’histoire de l’Humanité, c’est suite à une catastrophe que l’Homme s’est adapté et appris à s’adapter. À cette époque, un accident a eu lieu dans une usine électrochimique. Cela a contaminé l’eau de mer avec du mercure et a bouleversé les mœurs. Pour éviter toute nouvelle contamination industrielle, un réveil environnemental est né là où on ne l’attendait pas. Il a provoqué une nouvelle dynamique, propulsée par un groupe de mères de famille japonaises au sein d’un club de la vie appelé « Seikatsu club ».