Revue de Presse #51 du Capitaine
Revue de Presse

Revue de Presse #51 du Capitaine

4 min. de lecture

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.

Bruxelles va donner son feu vert à la suppression des vols intérieurs courts en France

Image par David Mark de Pixabay 

Le 2 décembre dernier, la Commission européenne a validé la suppression de certains vols intérieurs en France, l’une des mesures phares de la loi climat de 2021. Cette loi française prévoyait de systématiquement mettre fin à un vol intérieur si le même trajet peut s’effectuer par le réseau ferroviaire en moins de 2h30. Toutefois ce projet a dû faire l’objet d’une “analyse approfondie” au niveau européen afin de vérifier qu’il n’y ait pas de discrimination entre les transporteurs aériens. Finalement la Commission européenne a donné son accord au gouvernement français, en apportant néanmoins quelques ajustements à la loi de départ. L’instance européenne a notamment rejeté une dérogation prévue par la loi française qui concernait les trajets en correspondance, au motif qu’elle introduisait un déséquilibre concurrentiel entre les compagnies aériennes « dont le modèle économique n’est pas axé sur les passagers en correspondance ».

Cette interdiction des vols intérieurs (sous certaines conditions) en France n’est valable que trois ans, la loi pourra être revue à la fin de cette échéance.

Les commissaires aux comptes veulent être au rendez-vous de la lutte contre le greenwashing

Image par Steve Buissinne de Pixabay 

Cette semaine, la Compagnie nationale des commissaires aux comptes (CNCC) a mis le thème de la durabilité au centre de ses Assises. Après le renforcement de la réglementation européenne sur l’obligation des entreprises à publier “des informations sur les implications sociales et environnementales de leurs activités”, le CNCC a pour objectif d’accompagner au mieux les 50 000 entreprises concernées par cet effort de transparence qui s’appliquera en 2024. Toutes ces informations seront publiées dans leurs comptes de résultats et seront auditées et certifiées au même titre que les données relatives aux finances des sociétés. L’objectif est d’avoir “des données environnementales de confiance” et ainsi “d’éviter le greenwashing“, a expliqué Yannick Ollivier, président de la CNCC, à l’occasion d’une conférence de presse le 6 décembre dernier. Il a également eu un mot pour les entreprises qui n’étaient pas sujettes à cette réglementation en axant son discours sur la pédagogie et la sensibilisation : “Les PME ne sont pas comprises dans le texte, il va falloir un travail colossal pour les engager” à fournir le même degré de transparence en publiant elles aussi leurs données de durabilité.

Dernier kilomètre : des livraisons en triporteurs à hydrogène à Issy-les-Moulineaux

Source © Issy Média

Dans le cadre de la transition écologique des territoires du Grand Paris, une expérimentation est en cours sur de la livraison par triporteurs à hydrogène vert sur le secteur d’Issy-les-Moulineaux dans les Hauts-de-Seine. Six commerces, à l’image d’Auchan et de Biocoop, ont accepté de tester pendant 3 ans ces triporteurs pour des livraisons de proximité. L’objectif de cette expérimentation, initiée par la municipalité et financée par les entreprises, est de vérifier si ce type de transport sera capable d’apporter une solution zéro carbone viable aux besoins de logistique dans les zones urbaines. En sachant que ce type de livraisons « représente à l’échelle nationale, près de 20 % du trafic, occupe 30 % de la voirie et génère presque 25 % des émissions de gaz à effet de serre », le sujet a son importance pour les collectivités territoriales qui cherchent à réduire les émissions de GES induites par la circulation en ville.

Hoffmann certifie et valorise ses crédits carbone avec son partenaire Inuk

vImage par StockSnap de Pixabay (Ceci est une photo d’illustration, elle ne représente pas une construction effectuée avec du ciment Hoffman Green)

L’entreprise vendéenne Hoffmann Green Cement Technologies commercialise désormais des crédits carbones grâce à son partenariat avec l’opérateur et certificateur de contribution carbone Inuk. L’activité d’Hoffman Green participe directement à la décarbonation du secteur du bâtiment en développant des ciments innovants sans clinker*. Ces crédits carbones – qui pourront être achetés par d’autres entreprises souhaitant contribuer à la neutralité carbone – correspondent au CO2eq évité grâce à l’utilisation des ciments conçus par la société Hoffman Green. Les revenus engendrés par cette mise en vente de crédits carbones doivent permettre au cimentier de renforcer sa compétitivité pour faire adopter plus largement sa solution décarbonée dans les nouvelles constructions, et financer son pôle recherche & développement.

* Le clinker est un constituant du ciment obtenu par calcination d’un mélange d’acide silicique d’alumine, d’oxyde de fer et de chaux.

Vous aimerez aussi

Revue de presse #129 du Capitaine

Revue de presse #129 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #128 du Capitaine

Revue de Presse #128 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #127 du Capitaine

Revue de Presse #127 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.