Revue de Presse #94 du Capitaine
Revue de Presse

Revue de Presse #94 du Capitaine

4 min. de lecture

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.

Les territoires au cœur de la transition écologique

la vue du domaine de malmouche
La vue du domaine de malmouche dans le Puy-de-Dôme

Les investissements dans les énergies vertes augmentent depuis plusieurs années maintenant, avec une tendance marquée vers les régions, révélant ainsi un possible ralentissement de la métropolisation au profit d’un équilibre territorial plus harmonieux. Les capitaux dans les filières de la transition écologique affluent vers les projets en dehors des grandes villes. Parmi les acteurs les plus actifs de cette transition, ce sont les collectivités territoriales qui se positionnent au cœur de ces enjeux. Selon Jennyfer Lecompte, Directrice des programmes de Recherche, Développement & Innovation chez Cap Digital : “L’optimisation de la gestion énergétique est devenue un enjeu crucial pour les collectivités territoriales”. Depuis la crise énergétique, ces dernières seraient à la recherche de leviers de coopération avec des start-ups innovantes dans le secteur de l’énergie et de la protection de la biodiversité. Pour Marie Degremont, directrice des études de la Fabrique de la cité, une synergie entreprise/territoire est entrain de (re)naître : “De nombreuses petites entreprises commencent ainsi à optimiser leur localisation en fonction de ce que chaque territoire a à leur offrir.”.

Climat : la COP28 peut-elle sauver les très décriés crédits carbone ?

COP28.com

L’an dernier, lors de la 27ème conférence des parties sur le climat (COP27), le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, exhortait les États à redonner du sens et de la crédibilité aux crédits carbone afin qu’ils arrêtent de “miner les efforts réels de réduction des émissions”. Douze mois plus tard, la crédibilité de certains types de crédit carbone s’est vue ébranlée par plusieurs enquêtes journalistiques et études scientifiques. Selon Barbara Haya, directrice du Berkeley Carbon Trading Project : “J’étudie la qualité des crédits carbone depuis 20 ans et elle a toujours été médiocre”. Tout l’enjeu de cette 28ème COP sera donc d’apporter de la vraisemblance au marché carbone volontaire car les pays en développement (dont fait partie les Émirats arabes unis) comptent dessus pour se financer. Pour autant, Alain Karsenty, économiste au CIRAD, alerte sur le fait que “l’activisme” de ces pays pourrait mener à  “des opérations de greenwashing à grande échelle”. Affaire à suivre dans 3 semaines à Dubaï durant la COP28.

Bombes climatiques : découvrez les entreprises et les banques qui se cachent derrière les projets les plus climaticides au monde

Carbonbombs.org

Créée par l’ONG Data for Good et le collectif Éclaircies, la plateforme CarbonBombs cartographie 425 sites d’extraction de charbon, gaz et pétrole dans le monde. Ces “bombes climatiques” seraient capables d’émettre chacune, plus d’un milliard de tonnes d’équivalent CO2. On peut observer qu’à eux trois, la Chine, la Russie et les États-Unis abritent plus de la moitié de ces projets climaticides. Par exemple, la réserve de pétrole et gaz de schiste du Permian Delaware Tight aux États-Unis est la plus grande bombe climatique actuelle avec un potentiel d’émissions d’environ 28 gigatonnes d’éqCO2 soit plus de 50% des émissions mondiales des gaz à effet de serre en 2021*. Cocorico amer puisque La France n’a pas non plus de quoi être fière. TotalEnergies est la deuxième entreprise la plus impliquée dans ces projets, avec 17 bombes climatiques émettant potentiellement 12 gigatonnes d’éqCO2. La plateforme révèle également le classement des banques impliquées dans le financement de ces initiatives. BNP Paribas et Crédit Agricole sont respectivement en 5 et 7ème position.

L’entreprise Picture, engagée dans la décarbonation de ses activités.

Vincent André (à droite) co-fondateur de Picture, avec ses amis d’enfance Julien Durant (à gauche) et Jérémy Rochette (au milieu).

L’entreprise Picture s’engage activement dans la réduction de son empreinte carbone. Cette démarche RSE requiert donc une approche commerciale et marketing différente. Au micro de Laurent Pascal pour France Bleu Pays de Savoie, Florian Palluel, responsable de l’engagement environnemental et social chez Picture, dévoile la philosophie de l’entreprise. Fondée en 2008 à Clermont-Ferrand par trois passionnés de sports de glisse et de montagne, Picture a établi son siège à Annecy-le-Vieux. Les valeurs de la société se résument en trois mots : Rider, Protéger et Partager. On y apprend notamment que Picture collabore depuis deux ans maintenant avec le cabinet en stratégie et climat SAMI, qui accompagne les entreprises dans la mesure et la réduction de leur empreinte carbone.

Vous aimerez aussi

Revue de Presse #117 du Capitaine

Revue de Presse #117 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de presse #116 du Capitaine

Revue de presse #116 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #115 du Capitaine

Revue de Presse #115 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.