Revue de Presse #52 du Capitaine
Revue de Presse

Revue de Presse #52 du Capitaine

4 min. de lecture

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.

Sobriété : les consommations d’énergie en baisse dans tous les secteurs

Image par Colin Behrens de Pixabay 

La consommation d’énergie a baissé ces quatre dernières semaines, tout secteur confondu : industrie, entreprises du tertiaire et particuliers. Malgré la vague de froid qui touche la France actuellement, le gestionnaire du réseau d’électricité RTE rapporte une diminution de 9 % de la consommation électrique sur cette période, par rapport aux années avant la crise Covid. Même état des lieux du côté du gestionnaire de réseau de gaz GRTgaz qui note une diminution de 12,4 % de la consommation de gaz depuis le 1er août 2022, en comparaison des années 2018 et 2019. La flambée des prix de l’énergie et les actions de sensibilisation sur la sobriété énergétique sont les deux raisons qui semblent expliquer cette chute de la consommation d’énergie en France. « Une prise de conscience collective amène les utilisateurs de gaz à une réduction de leurs consommations non indispensables (sobriété choisie). De plus, le niveau élevé des prix de l’énergie a incité les consommateurs, en particulier ceux qui ne bénéficient pas d’un bouclier tarifaire, à réduire leur consommation de gaz (sobriété subie), certains industriels ayant même été amenés à arrêter temporairement leurs unités de production » , indique GRTgaz.

BOOHOO, SHEIN, ASOS… La plateforme de seconde main Vestiaire Collective élimine la fast fashion de son catalogue

Image par Orna Wachman de Pixabay

La plateforme de vente et d’achat de seconde main, Vestiaire Collective, se lance dans la lutte contre la fast fashion. Toutes les marques représentatives de cette mode jetable seront donc bouter hors du site web de Vestiaire Collective, avec l’espoir d’éradiquer complètement la fast fashion de son catalogue d’ici 2024. Concrètement, le site compte supprimer 27 marques, dont Shein, Topshop, Boohoo ou encore Asos. Pour conforter son choix, Vestiaire Collective compte établir une charte contre la mode jetable, avec ce chiffre effarant comme base de réflexion : “60% des articles de fast fashion termineraient leur vie jetés dans des décharges.” Dounia Wone, la Chief Sustainability & Inclusion Officer de Vestiaire Collective, a justifié ce choix draconien : “Nous faisons ce pas en avant parce que nous ne voulons en aucun cas être complices d’une industrie qui a un tel impact négatif, tant environnemental que social“.

Ikea : livraisons par la voie fluviale puis avec des véhicules électriques

Image par MustangJoe de Pixabay

Ikea prend la voie des eaux pour décarboner ses livraisons à Paris. Le 14 décembre 2022, L’enseigne de meuble suédoise a lancé ses premières livraisons “bas carbone” en cumulant deux modes de transports plus green : d’abord le transport fluviale sur la Seine en péniche, puis des voitures électriques sur la terre ferme. Ikea a annoncé que tous les clients de la ville de Paris seraient désormais livrés ainsi dès la fin du mois de décembre 2022. Et ce n’est pas tout, puisque l’entreprise a également en projet d’ouvrir un centre de distribution sur la Seine, au port de Limay, dans les Yvelines, à l’horizon 2026 afin d’étoffer ses liaisons fluviales. D’après les chiffres annoncés par Ikéa, le transport sur la Seine entre Gennevilliers et Paris, lui permettrait d’éviter de parcourir en camion près de 300 000 kilomètres par an.

Des agriculteurs de Conteville misent sur les haies pour vendre des crédits carbone

Image par Jean-Michel SACHOT de Pixabay

Des agriculteurs sur six communes différentes de Seine-Maritime vont vendre des crédits carbone grâce à leurs haies. Déjà réunis dans un groupe de développement agricole (GDA), ces six agriculteurs ont inclus la vente de crédits carbones dans leurs prérogatives communes. En effet, ils ont pu constater les bénéfices apportées par la plantation de haies sur leurs terrains agricoles – ombrage pour les animaux, brise-vent, érosion, fournisseur en bois, retour de la biodiversité – mais comme toute culture, ces barrières naturelles demandent un investissement pour les entretenir correctement.  C’est pour cette raison que ces agriculteurs ont entamé les démarches pour obtenir le label bas carbone du Ministère de la Transition Écologique. Cette étape passée, leur objectif est maintenant de vendre leurs crédits carbones à des entreprises locale sur le marché de la compensation carbone volontaire.

Vous aimerez aussi

Revue de Presse #117 du Capitaine

Revue de Presse #117 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de presse #116 du Capitaine

Revue de presse #116 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #115 du Capitaine

Revue de Presse #115 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.