Revue de Presse #23 du Capitaine
Revue de Presse

Revue de Presse #23 du Capitaine

3 min. de lecture

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.

“Planification écologique” : la Suède peut-elle devenir le modèle de la France pour viser la neutralité carbone ?

Benjamin Illy/Radio France

La Suède s’est déjà dotée depuis plusieurs années d’une politique de « planification écologique ». L’éco-quartier de Harmmaby Sjöstad, situé à Stockholm, constitue l’une des meilleures représentations de l’action amorcée par ce pays de 10 millions d’habitants. Une abondance d’espaces verts, un tri systématique des déchets, une utilisation massive des énergies renouvelables pour le chauffage urbain, les initiatives qui sont prises ici sont interprétées comme une promesse générationnelle. « Laisser, aux générations futures, un monde où les problèmes environnementaux sont réglés, ne pas prendre en otage les ressources naturelles des générations futures. C’est le but, loin devant, à l’horizon 2050. » explique Loïc, un fonctionnaire franco-suédois. Pour faciliter la transition écologique, la Suède a mis en place une taxe carbone dès 1991. Katarina Luhr, maire-adjointe de Stockholm et responsable des questions climatiques et environnementales, considère que l’atteinte de l’objectif de neutralité se fera dans un esprit de collaboration : « Si on travaille ensemble, on trouve la meilleur façon d’utiliser l’argent public pour faire que les choses aillent plus vite. La clé, c’est la collaboration entre le national et les municipalités, mais aussi les citoyens ». 

Cinq écogestes faciles à adopter au bureau

Tag eco-responsable
Mydesignoffice.com

Le magazine Challenges s’est intéressé aux gestes simples qui peuvent nous permettre de réduire notre empreinte carbone dans la vie professionnelle. Le premier consiste à réduire au maximum ses déplacements en privilégiant le télétravail. 50% des dépenses en énergie sur le lieu de travail sont liées au chauffage et jusqu’à 20% à la climatisation. Le deuxième conseil est donc de réduire au maximum la température des locaux. Le troisième geste concerne les appareils électroniques. Les éteindre et les débrancher en fin de journée permet d’économiser une quantité non-négligeable d’électricité. Le quatrième écogeste proposé par cet article est de réduire au maximum l’utilisation du papier et à trier l’ensemble des déchets produits par la structure. Enfin, l’ultime conseil est de privilégier une nourriture locale au sein de l’entreprise, ce qui aura pour avantage de minimiser les déplacements liés au transport des aliments.  

Sur le même sujet : Les bonnes pratiques au bureau

195 « bombes à carbone » sont en projet dans le monde, faisant voler en éclats nos objectifs climatiques

Pixabay

Le Guardian a dévoilé dans une enquête menée sur plus de cinq mois la mise en chantier de près de 200 « bombes à carbone » qui émettront chacune sur l’’ensemble de leur cycle de vie plus d’un milliard de tonnes de CO2. Un chiffre considérable et alarmant qui dépasse bien évidemment le budget carbone nécessaire au respect de l’objectif +1,5°C. Ces projets gaziers et pétroliers contreviennent ainsi aux promesses climatiques faites par les grandes majors. Promesses déjà remises en question par le think thank Carbon Tracker qui remarquait dans un note publiée le 12 mai une absence de réelle trajectoire à l’horizon 2030. Sur un échantillon de quinze sociétés, l’organisme a notamment révélé que plusieurs entreprises nord-américaines menaient une politique climatique très faible, ne considérant même pas le scope 3 dans leurs efforts de réduction. Sur les engagements de neutralité carbone des grands groupes, Maeve O’Connor, analyste de Carbon Tracker explique : “Les sociétés pétrolières et gazières parient sur des technologies d’atténuation des émissions qui pour la plupart en sont encore à un stade précoce de développement, tandis que les solutions impliquant la plantation d’arbres nécessitent de vastes superficies de terrain”. 

Comment mettre en place un projet de compensation carbone volontaire en évitant le greenwashing ?

@boldist.co

La compensation carbone volontaire reste trop souvent assimilée à de l’écoblanchiment, principalement à cause de projets nébuleux mis en place par des entreprises peu scrupuleuses. Flou juridique autour des crédits carbone, double comptage des émissions, manque de transparence et de suivi des projets, démarche isolée, les raisons de critiquer cette démarche, pourtant essentielle à la contribution à la neutralité carbone, se multiplient. Capitaine Carbone vous prodigue donc cette semaine ses meilleurs conseils afin de mettre en place un projet de compensation sérieux et efficace et communiquer sur ce dernier sans craindre les accusations de greenwashing. 

Vous aimerez aussi

Revue de Presse #22 du Capitaine

Revue de Presse #22 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #21 du Capitaine

Revue de Presse #21 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #20 du Capitaine

Revue de Presse #20 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.