Revue de Presse #22 du Capitaine
Revue de Presse

Revue de Presse #22 du Capitaine

4 min. de lecture

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.

La sixième limite planétaire vient d’être franchie

Cascades d’eau douce © picturegarden / Getty Image

La sixième limite planétaire vient d’être franchie selon une récente étude de la revue Nature. C’est la deuxième cette année. Il s’agit cette fois-ci du cycle de l’eau et plus particulièrement du cycle de l’eau verte à savoir celle qui est absorbée par les végétaux. Ce type d’eau douce se distingue de l’eau bleue qu’on retrouve dans les rivières, les lacs et les eaux souterraines. Mais alors pourquoi son changement de cycle inquiète les scientifiques ? D’après Lan Wang-Erlandsson, le principal auteur de cette étude : « L’eau est la circulation sanguine de la biosphère. Mais nous sommes en train de modifier profondément le cycle de l’eau. Cela affectera la santé de la planète entière et la rendra beaucoup moins résistante aux chocs. ». Parmi ces effets, on peut noter l’assèchement des sols de l’Amazonie : « Ces changements rapprochent potentiellement l’Amazonie d’un point de basculement où de grandes parties pourraient passer de la forêt tropicale à des états de type savane », ajoute Arne Tobian, second auteur de l’étude. Par ailleurs ce phénomène n’est pas propre à l’Amazonie, il se généralise. Il existe cependant des solutions multiples et connues qu’il faut dès à présent mettre en place pour ne pas perdre nos forêts, second puits de carbone après les océans. 

Aérien : les règles de compensation des émissions des vols intérieurs sont précisées

Avion atterrissant sur l’aéroport de Nice Côte d’Azur / ©Uolir

Un nouveau décret établi le 26 avril dernier caractérise les règles relatives à la compensation des gaz à effet de serre des vols intérieurs. Publié le 27 avril au Journal officiel, ce décret est introduit par l’article 147 de la loi climat et résilience adoptée par le parlement 9 mois plus tôt. Il décrit de manière exhaustive les critères auxquelles doivent répondre les crédits carbone (localisation géographique, bénéfices pour la biodiversité, etc.). Par exemple, chaque crédit carbone devra être labellisé « Bas-Carbone » et quantifié « selon une méthodologie fondée sur les connaissances scientifiques et techniques les plus récentes » comme le stipule le texte. De manière plus générale ce décret apporte aux exploitants d’aéronefs un « calendrier de compensation ». Cette année ils devront compenser 50% de leurs émissions. L’année prochaine le taux de compensation passe à 70% et en 2024 ils devront compenser la totalités des émissions générées par leur activité. Sont soumis à cette réglementation, les exploitants générant plus de 1 000 tonnes de CO2 par an sur le territoire national. À l’heure actuelle, ce décret n’inclut pas les vols entre la métropole et les départements et régions d’outre-mer. Ces derniers ne sont pas encore soumis au système d’échange de quotas d’émission européen.

Environnement : si toute la planète vivait comme les Français, le jour du dépassement tomberait aujourd’hui

Le village d’Azer, dans les Hautes-Pyrénées, le 27 août 2021. ©PHILIPPE ROY – AFP

C’est aujourd’hui que la France a consommée toutes les ressources que la Terre était capable de lui fournir. Dorénavant les Français vivent à crédit. Ce seuil symbolique place notre pays parmi les “mauvais élèves” derrière l’Italie, l’Espagne ou encore la Chine. Rappelons qu’au niveau international, ce seuil est atteint en juillet. Il est cependant possible de faire reculer cette date fatidique : “En prenant les bonnes mesures au cours du quinquennat qui s’ouvre, il serait possible de faire reculer cette date de 25 jours d’ici à 2027” assure Pierre Cannet, directeur du plaidoyer de WWF France. Pour cela, il nous faudra jouer sur les leviers “sobriété et efficacité énergétique”, en visant une baisse de 16 % de notre consommation d’énergie. Ce scénario s’appuie également sur un développement massif des énergies renouvelables, “Un point sur lequel nous sommes en retard en France.” se permet de rappeler le directeur de l’ONG.

Des chercheurs ont développé une enzyme capable de dégrader du plastique en 24 heures

Pixabay

Cela fait plus de 10 ans que des chercheurs tentent de dégrader du plastique avec une enzyme naturelle appelée PETase. Or de nombreuses difficultés subsistaient rendant ce procédé trop peu intéressant pour l’exploiter. Des chercheurs de l’Université d’Austin au Texas, ont cependant trouvé une enzyme “mutante” renommée FAST PETase capable de digérer le plastique en 24h. À l’aide d’un algorithme de machine learning, l’intelligence artificielle a su prédire “les mutations nécessaires pour digérer différentes sortes de plastiques selon l’environnement où ils se trouvent”. Au delà de décomposer la plupart des emballages alimentaires en un temps record, cette innovation permettrait de repolymériser le plastique offrant ainsi une solution de recyclage durable. Cette solution viendrait à terme, remplacer les méthodes de dégradation actuelles comme la combustion, la glycolyse et la pyrolyse, à savoir des méthodes énergivores et très coûteuses.

Comment réduire et compenser l’impact environnemental d’un événement promotionnel ?

Adobe Stock – ©Touchr

Après les séminaires d’entreprises, Capitaine Carbone s’intéresse aux salons, conférences, expositions, foires. Comment compenser ces évènements loin d’être neutre en carbone ? Du choix du lieu au tri des déchets en passant par les méthodes de compensation d’émissions incompressibles, on vous indique la marche à suivre.

Vous aimerez aussi

Revue de Presse #30 du Capitaine

Revue de Presse #30 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #29 du Capitaine

Revue de Presse #29 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #28 du Capitaine

Revue de Presse #28 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.