Revue de Presse #96 du Capitaine
Revue de Presse

Revue de Presse #96 du Capitaine

4 min. de lecture

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.

Climat. Les gaz à effet de serre ont atteint un niveau record en 2022

Selon le rapport de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), la concentration de gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère en 2022 n’a jamais été aussi élevée. Un triste constat qui intervient deux semaines avant la 28ème conférence des parties sur le climat (COP28) à Dubaï. Toujours selon le rapport, cette tendance à la hausse ne montre aucun signe de ralentissement. Les niveaux actuels de dioxyde de carbone (CO2) sont sans précédent, atteignant 420,2 parties par million (ppm) en novembre 2023, bien au-delà de la limite de 350 ppm pour maintenir l’équilibre atmosphérique. En plus du dioxyde de carbone, les concentrations de méthane (CH4) et de protoxyde d’azote (N2O), autres gaz à effet de serre, ont également augmenté. En cause : la hausse des activités agricoles, de la combustion des énergies fossiles, des engrais et de diverses industries. Le secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas, exprime de vives inquiétudes quant à ces niveaux actuels, suggérant qu’ils pourraient mener à un réchauffement bien au-delà des objectifs que fixe l’Accord de Paris.

Biodiversité : un accord trouvé par l’Union européenne pour restaurer la nature

Image par nathalieburblis de Pixabay

Après de longues négociations, le Parlement européen et les États membres de l’UE ont enfin trouvé un accord politique provisoire sur un règlement relatif à la restauration de la nature. Ce texte inédit vise à restaurer les écosystèmes dégradés tels que les tourbières, prairies, forêts, rivières et herbiers marins, cruciaux pour l’humanité. Saluée par Pascal Canfin et la ministre de la transition écologique espagnole Teresa Ribera Rodriguez, cette loi prévoit de restaurer 30% des habitats dégradés d’ici 2030, 60% d’ici 2040 et 90% d’ici 2050. Bien que les discussions aient été difficiles et que certains points aient été affaiblis lors des pourparlers entre les différentes institutions européennes (Commission, Parlement, Conseil), le texte maintient ses objectifs fondamentaux conformément à l’accord de Kunming-Montréal de fin 2022. Il impose notamment aux États membres (dont la France fait partie) de mettre en place des plans de restauration écosystème par écosystème, y compris les terres agricoles, avec des indicateurs spécifiques pour évaluer les efforts fournis et à fournir.

Dans cette usine de papier, 90 millions d’euros pour une chaudière biomasse géante

Par @aicandy

Une imposante chaudière biomasse se prépare à remplacer le chauffage au charbon de la papeterie de Rouen appartenant au groupe britannique DS Smith. La construction de cette chaudière, prévue pour 2025, implique un investissement de 90 millions d’euros, soutenu par une subvention de 15 millions d’euros de l’État français. Cependant, cette évolution vers des solutions plus propres s’accompagne de défis croissants, notamment la complexité à récupérer et utiliser la chaleur industrielle. En effet, l’entreprise doit s’engager dans des discussions plus larges avec les collectivités pour optimiser l’utilisation de la vapeur d’eau à des niveaux de température et de pression difficilement exploitables par les industriels. Venu spécialement pour l’occasion, le PDG du groupe, Miles Robert a déclaré à l’AFP que ce chantier rentre dans la stratégie de réduction d’émission de l’entreprise puisque le groupe vise la réduction de 85% de ses émissions de GES d’ici à 2050. À noter que DS Smith prévoit de compenser les 15% restants par des projets de compensation carbone.

Les entreprises face aux risques physiques liés à la dérive climatique : Idées reçues, positionnement stratégique et bonnes pratiques

S’adapter à la réalité climatique devient primordial pour la pérennisation de son activité. À l’égard des entreprises, cette problématique d’adaptation intègre de nouvelles contraintes et impose de transformer les pratiques existantes en tenant compte de nouvelles fragilités de notre environnement. Les défis impliqués sont divers : la santé et la sécurité des employés et clients, la continuité opérationnelle, les coûts financiers, le recrutement et la rétention du personnel, la réputation de l’entreprise, voire la viabilité même de son modèle économique. Pour encourager les entreprises à réellement s’engager dans ce domaine, le think tank français Carbone 4 a rédigé une publication sur les idées reçues, le positionnement stratégique ainsi que les bonnes pratiques à mettre en œuvre dans le cadre de cette adaptation. Découvrez pourquoi ce sujet est stratégique pour les entreprises, comment il est traité aujourd’hui, quelles illusions ou quels raccourcis doivent être dépassés et comment s’emparer du sujet.

Vous aimerez aussi

Revue de presse #125 du Capitaine

Revue de presse #125 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #124 du Capitaine

Revue de Presse #124 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #123 du Capitaine

Revue de Presse #123 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.