Revue de Presse #76 du Capitaine
Revue de Presse

Revue de Presse #76 du Capitaine

4 min. de lecture

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.

Environnement : la Convention des entreprises pour le climat se structure en Nouvelle-Aquitaine

© Convention des entreprises pour le climat

Le réseau Convention des Entreprises pour le Climat s’élargit ! Né d’un constat, celui d’agir urgemment dans la lutte contre le réchauffement climatique, la CEC a pour mission d’inspirer et d’engager les décideurs économiques de tout l’Hexagone dans cette lutte. Après une première édition nationale en 2021/2022, la CEC passe à l’échelle territoriale et s’implante en Nouvelle-Aquitaine. Pendant neuf mois, la CEC formera une centaine d’entreprises aux enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique. “Ces moments d’échanges mobilisent l’intelligence collective et accompagnent, guident la trajectoire individuelle de chacun des participants. La finalité de la Convention des entreprises pour le climat, c’est de faire en sorte que les entreprises s’emparent du sujet de la protection de l’environnement, prennent l’initiative”. En mobilisant tous les secteurs économiques et les territoires, la CEC entend montrer ce que le pays peut accomplir lorsque les différentes énergies et industries convergent vers un objectif commun.

Wienerberger, une entreprise qui cohabite avec la biodiversité à Durtal

Image par Anna de Pixabay

L’entreprise Wienerberger, premier producteur de brique au monde, a donné rendez-vous à ses salariés sur son site de Durtal dans le Maine-et-Loire, afin de les mobiliser sur les enjeux de la crise climatique. Au programme de cette action de sensibilisation : visite de ruches et découverte des carrières. Dans un premier temps, Marc Milon, technicien apicole s’est adressé aux salariés dans le but d’attirer leur attention sur la fragilité de l’écosystème, souvent « mis à rude épreuve par divers éléments naturels, humains et chimiques ». La seconde partie de la journée était réservée à la visite d’une des carrières exploitées par l’entreprise. Pour Michaël Saby, directeur du site de Durtal : “Faire découvrir les carrières est nécessaire pour comprendre d’où vient la matière première.”

Acte 2 du Plan sobriété : des mesures pour pérenniser les bonnes habitudes et la chasse au gaspi

© ecologie.gouv.fr

Ce nouveau plan de sobriété qui vise à “inscrire la baisse de notre consommation d’énergie dans la durée” a été dévoilé ce mardi par le ministère de la Transition énergétique. Il est constitué d’un panel de 14 bonnes pratiques à prendre en compte pour drastiquement réduire notre consommation d’énergie. Avec ce plan, le gouvernement a misé sur l’incitation et non sur la contrainte. Par exemple, les commerçants et entreprises devront limiter à 26 °C la température de la climatisation. Les élus locaux devront s’assurer de la bonne application du décret passé en octobre 2022 qui impose aux commerces de fermer leurs portes lorsque la climatisation est allumée. Le football est lui aussi mis à contribution “dès la saison 2023-2024, l’octroi de la licence de club de Ligue 1 et de Ligue 2 qui permet de bénéficier des droits télévisuels sera conditionnée à des critères de sobriété énergétique” avec une réduction espérée de 10%. Autre exemple concernant cette fois-ci les déplacements professionnels. Le gouvernement cherche à réduire l’utilisation des carburants en encourageant les entreprises à inciter leurs employés à conduire à une vitesse de 110 km/h au lieu de 130 km/h sur les autoroutes. Une consigne similaire a été donnée aux fonctionnaires. Cette mesure permet d’économiser 20 % de carburant tout en réduisant de 20 % les émissions de gaz à effet de serre.

C’est quoi une reforestation efficace pour les générations futures  ?

Image par Alessandra Ceja de Pixabay

862 gigatonnes d’eqCO2, c’est le nombre de tonnes de gaz à effet de serre (GES) que stockent les forêts dans le monde aujourd’hui. À titre de comparaison, l’humanité aurait rejeté en 2021, plus de 36,6 gigatonnes d’eqCO2. Entre 2009 et 2018, ce véritable puits de carbone aurait capté 30% de nos émissions de GES. Il parait donc essentiel de préserver ces espaces naturels qui nous aident à lutter contre le réchauffement climatique. Malheureusement, ils ne suffit pas de planter des arbres pour espérer que ces derniers continuent leur processus de captation. “Humidité des sols, diversité de la faune et de la flore, exposition au soleil…La reforestation est un art à l’équilibre sensible, qui requiert de prendre une multitude de critères en compte”, explique l’article d’Usbec&Rica. C’est notamment cette multiplicité des critères qui rend les projets de compensation relatifs à la reforestation compliqués à mettre en place.

Vous aimerez aussi

Revue de Presse #121 du Capitaine

Revue de Presse #121 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #120 du Capitaine

Revue de Presse #120 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #119 du Capitaine

Revue de Presse #119 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.