Revue de Presse #126 du Capitaine
Revue de Presse

Revue de Presse #126 du Capitaine

4 min. de lecture

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.

TPE/PME : un guichet pour accélérer l’électrification des véhicules lourds

Image par Marcin dans Pixabay

Le gouvernement français a instauré un guichet pour accélérer l’électrification des véhicules lourds au sein des TPE et PME. Ce dispositif entend réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur du transport routier, et plus particulièrement celles des poids lourds, responsables de 23% des émissions du secteur. Au même titre que les particuliers avec les aides gouvernementales pour l’achat de voitures électriques, les petites entreprises, souvent freinées par des contraintes financières, bénéficieront d’un soutien pour acquérir, louer ou rétrofiter (passage d’une motorisation thermique à une motorisation électrique) des poids lourds électriques. Lancé dans le cadre du programme E-TRANS, ce guichet, ouvert en juin 2024 avec une enveloppe de 20 millions d’euros, propose des aides pouvant couvrir jusqu’à 50% des surcoûts. Les montants des aides varient selon la catégorie du véhicule : jusqu’à 20 000 euros pour les véhicules de 7,5 à 12 tonnes, 65 000 euros pour ceux de plus de 12 tonnes, et 90 000 euros pour les tracteurs routiers. Un appel à projets de 110 millions d’euros, ouvert à toutes les entreprises, sera lancé en août 2024. Les entreprises souhaitant bénéficier de ces aides peuvent soumettre leurs dossiers jusqu’au 19 août 2024 via la plateforme agirpourlatransition.ademe.fr.

La responsabilité territoriale : nouvel enjeu central pour les entreprises  

Image de Tof Locoste dans Adobe Stock

Après la RSE, la responsabilité territoriale des entreprises ou RTE se positionne comme une nouvelle approche visant à renforcer l’impact positif des entreprises sur leur territoire local. Selon l’économiste Maryline Filippi « La RTE, c’est l’idée que l’entreprise se questionne sur son impact sur un territoire, et se doit de contribuer positivement à son territoire ». Cette nouvelle approche organisationnelle se distingue de la RSE en mettant l’accent sur le bien commun et l’action collective, plutôt que sur la simple gestion des impacts négatifs. Des initiatives comme les pôles territoriaux de coopération économique et les territoires zéro chômeur de longue durée exemplifient cette approche en regroupant divers acteurs locaux autour de projets durables. À Lyon, la Scic Iloé illustre cette coopération en valorisant les déchets encombrants, créant ainsi de nouveaux emplois locaux. La Métropole de Lyon soutient activement cette dynamique par des politiques d’achat public et d’accompagnement des acteurs locaux. La Convention des entreprises pour le climat encourage également les entreprises à revoir leurs modèles d’affaires en coopération avec leur territoire.

Loire-Atlantique: 10 M€ pour transformer des logements passoires en habitat à neutralité carbone

Image de penofoto.de dans Adobe Stock

À Guérande, 72 logements sociaux construits en 1969 vont être rénovés. Ces travaux interviennent dans le cadre d’une démarche de contribution à la neutralité carbone que mène la municipalité mariligérienne. Grâce à un investissement de 10 millions d’euros, le bailleur social qui dirige ce projet ambitieux, Habitat 44, entreprend des travaux d’isolation des façades avec des panneaux prémontés, la refonte des salles de bains, la mise aux normes électriques, et l’installation d’une chaufferie bois et de panneaux solaires. Ces améliorations visent à réduire les factures énergétiques des résidents tout en augmentant leur confort. Concrètement, la rénovation coûte 140 000 euros par logement, avec une subvention de 2,9 millions d’euros du Département de Loire-Atlantique. Les associations de locataires surveillent les travaux pour s’assurer que les résidents bénéficient pleinement des économies réalisées. Le maire de Guérande, Nicolas Criaud, soutient ce projet qui améliorera la qualité de vie et favorisera la cohésion sociale.

Conférence de Bonn sur le climat : le marché des crédits carbone toujours dans l’impasse

Image de Lucia Vasquez Tumi appartenant à UN Climate Change

La Conférence de Bonn sur le climat, tenue du 3 au 13 juin, n’a pas réussi à réguler le marché des crédits carbone, crucial pour financer les pays du Sud. Les discussions ont été marquées par des divisions profondes : certains pays veulent des règles strictes pour restaurer la crédibilité du marché, tandis que d’autres, comme les États-Unis et certains pays en développement, préfèrent une approche plus souple. Un rapport récent a révélé que la majorité des projets de compensation carbone manquent d’intégrité, ce qui a encore affaibli la confiance dans ce marché. Malgré ces controverses, des accords bilatéraux continuent de se signer, comme celui entre la Thaïlande et la Suisse. Toutefois, le volume des transactions de crédits carbone a chuté de 56% entre 2022 et 2023, ce qui inquiète les défenseurs du marché. À la prochaine Conférences des Parties sur le climat (COP) à Bakou en Azerbaïdjan, les pays devront également fixer un nouvel objectif de financement climatique, remplaçant les 100 milliards de dollars annuels promis mais atteints avec du retard.

Vous aimerez aussi

Revue de presse #129 du Capitaine

Revue de presse #129 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #128 du Capitaine

Revue de Presse #128 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de Presse #127 du Capitaine

Revue de Presse #127 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.