La Revue de Presse #5 du Capitaine
Revue de Presse

La Revue de Presse #5 du Capitaine

4 min. de lecture

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.

Pékin 2022 : des JO d’hiver pas si verts

(Noel Celis/AFP)

Alors que la quinzaine olympique à Pékin débute dans moins d’un mois, la Chine s’est engagée à offrir une compétition plus respectueuse de l’environnement que ses prédécesseurs. Malheureusement, les efforts affichés par les organisateurs ne seront pas à la hauteur du coût écologique conséquent que demandera la mise en place de certaines infrastructures, et ne pourront pas occulter une situation environnementale au niveau national qui reste préoccupante. 185 millions de litres d’eau seront ainsi nécessaires au recouvrement des pistes de neige artificielle des jeux, alors même que les réserves d’eau dans la région de Pékin sont déjà insuffisantes. L’énergie nécessaire à la bonne tenue des épreuves sera entièrement d’origine renouvelable, une bonne nouvelle qui ne fera cependant pas oublier la quantité toujours excessive de charbon utilisée par la Chine pour la production de son électricité (deux tiers de l’électricité dans le pays est produite via l’utilisation du charbon). Enfin, même si les autorités ont réussi à réduire la pollution de l’air le temps des jeux grâce notamment à une diminution de la production des aciéries situées aux alentours de la capitale, le nombre de particules fines au niveau national continue de dépasser régulièrement les recommandations de l’OMS. 

Sur le même sujet :

Le département des Hauts-de-Seine se mobilise pour la réduction des gaz à effet de serre

freshidea / AdobeStock

Le département des Hauts-de-Seine a voté le 21 décembre 2021 un plan d’action de décarbonation, qui s’inscrit dans le cadre de l’objectif national de neutralité carbone à l’horizon 2040. À travers quatorze mesures spécifiques, le département espère réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 12% d’ici 2024. Parmi ces actions, on retrouve la volonté d’approvisionner de manière responsable les cantines des collèges, l’optimisation de la gestion des eaux pluviales, en déconnectant ces eaux du réseau et en priorisant leur réutilisation, le développement d’un meilleur suivi des consommations énergétiques des bâtiments du département ou encore l’augmentation et le développement des espaces naturels boisés. Les élus départementaux ont décidé de porter une attention particulière aux collèges, qui représentent à eux seuls 35% des émissions totales du département. Cinq grandes actions sont prévues dans ce domaine, dont la promotion de modes de déplacement doux comme le vélo, la mise en place d’un menu végétarien hebdomadaire (14 fois moins émetteur qu’un repas qui contient de la viande) et la végétalisation des cours de récréation. 

Climat : priorité carbone pour la présidence française de l’Union

La France vient tout juste de prendre la tête de la présidence du conseil de l’Union européenne et ce jusqu’au 1er juillet 2022. La décarbonation de l’économie est déjà annoncée comme la priorité de cette présidence française. Le mandat de Paris coïncide ainsi avec le règlement ESR, qui prévoit une répartition équitable des efforts climatiques des pays membres pour atteindre un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 55% d’ici 2030. « Entre l’Union et le reste du monde, défendons le volet extérieur, c’est-à-dire le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières, le MACF. À l’origine de ce projet, la France y voit une clé pour éviter les risques de fuites de carbone et encourager la transition » a rappelé Barbara Pompili, ministre de la transition écologique. Ce projet devrait engager une discussion sur la fin des quotas d’émissions gratuits, accordés actuellement aux industriels de l’Union Européenne pour faire face à la concurrence. Le gouvernement français plaidera alors pour l’application simultanée des deux mesures. La question des mobilités arrive deuxième des priorités de cette nouvelle présidence, avec les propositions de structuration d’une filière de recyclage des batteries et le renforcement du report modal vers le fer, et une meilleure prise en compte des nuisances sonores dues au trafic ferroviaire. Enfin le domaine de l’énergie, qui représente la troisième priorité de ce mandat de la France, sera traité en promouvant une synergie entre l’utilisation du nucléaire et le recours aux énergies renouvelables.

Quelle différence entre Offsetting et Insetting ? 

@ M.Dörr & M.Frommherz – Adobe Stock

Offsetting et Insetting désignent deux manières de compenser ses émissions de gaz à effet de serre qui n’ont pas le même impact environnemental, économique et social. Le terme offsetting renvoie à la compensation carbone volontaire dite classique, où le projet de compensation fait intervenir un tiers, une autre structure. Contrairement à l’insetting qui lui fait référence à la compensation carbone volontaire intégrée, à savoir une compensation carbone qui s’intègre directement dans la chaîne de valeur de l’entreprise. Cette méthode présente plusieurs avantages comme l’amélioration de l’image de marque de l’entreprise, où la création de bénéfices directs et additionnels pour la structure. Au-delà de l’aspect économique, l’insetting est une action à portée « transformative », qui a un impact sur les valeurs mêmes de l’entreprise adhérente. En 2013 une plateforme multi-partites, l’ International Platform for Insetting (IPI) a vu le jour afin de regrouper toutes les organisations engagées sur la voie de la compensation carbone intégrée.

Vous aimerez aussi

Revue de presse #50 du Capitaine

Revue de presse #50 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de presse #49 du Capitaine

Revue de presse #49 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Revue de presse #48 du Capitaine

Revue de presse #48 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.