« Totale Nature » : un projet de compensation carbone volontaire porté par Le Clos Mally

« Totale Nature » : un projet de compensation carbone volontaire porté par Le Clos Mally

Troisième génération à la tête de l’entreprise familiale Le Clos Mally, Frédéric Mally met tout en œuvre pour réduire l’empreinte carbone de sa société spécialisée dans le tri et la vente d’œufs. Extrêmement sensible à la préservation de la faune et la flore, il vient tout juste de se lancer dans un projet de compensation carbone très ambitieux pour contrebalancer une partie des émissions incompressibles de sa production. Mais pas question pour Frédéric Mally de se contenter de signer un chèque pour financer n’importe quel puits de carbone à l’autre bout de la planète. Cet engagement pour la protection du vivant lui tient tellement à cœur, qu’il a décidé d’acquérir 55 hectares de terrain sur lequel il souhaite recréer un véritable écosystème. Totale Nature, c’est le nom de ce projet aux multiples facettes mené par un chef d’entreprise passionné et engagé. Rencontre.
Revue de Presse #18 du Capitaine

Revue de Presse #18 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Rapport du GIEC : un troisième volet pour passer à l’action

Rapport du GIEC : un troisième volet pour passer à l’action

Le 4 avril 2022, le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) a délivré la troisième partie de son rapport sur le changement climatique. Le premier volet - sorti en août 2021- tirait la sonnette d'alarme sur l'accélération du dérèglement du climat, et le deuxième volet -publié en février 2022- analysait ses impacts et notre capacité d'adaptation. Ce troisième opus clôturant cette grande évaluation scientifique s'intéresse cette fois à "l'atténuation" de la crise climatique. Le GIEC donne ainsi toutes les pistes à suivre pour réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre.
Le Grand Défi Écologique : comment le secteur privé est-il impliqué dans les scénarios de l’ADEME ?

Le Grand Défi Écologique : comment le secteur privé est-il impliqué dans les scénarios de l’ADEME ?

Le Grand défi écologique a pris place au Palais des Congrès d’Angers du 27 mars au 1er avril 2022. À travers des ateliers, des visites et des conférences, l’événement a permis de présenter plus en détails au grand public et au secteur professionnel les quatre chemins qui pourraient mener la France à la neutralité carbone d’ici à 2050. Ces trajectoires entraînent toutes, à des degrés différents, des transformations du secteur privé.
Revue de Presse #14 du Capitaine

Revue de Presse #14 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
La Revue de presse #6 du Capitaine

La Revue de presse #6 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
La Revue de Presse #3 du Capitaine

La Revue de Presse #3 du Capitaine

Chaque vendredi, Capitaine Carbone sélectionne pour vous l’essentiel de l’actualité française et internationale autour des enjeux de la neutralité carbone et des questions climatiques.
Jeux Olympiques Paris 2024 : le défi d’une édition neutre en carbone

Jeux Olympiques Paris 2024 : le défi d’une édition neutre en carbone

Plus vite, plus haut, plus fort…Paris 2024 annonce le ton. Mais l'événement sera-t-il aussi “plus vert” ? C’est en tout cas l’objectif réaffirmé par Tony Estanguet, président de Paris 2024, lors du lancement le 9 décembre dernier d'un comité de pilotage composé de 9 experts, pour mener à bien la “Transformation Écologique des Jeux”. Vœux pieux ou réel engagement ? Capitaine Carbone vous en dit plus sur le plan annoncé pour réduire l’empreinte carbone de ces prochains Jeux Olympiques et Paralympiques.
La première usine de captation de CO2 dans l’air lancée en Islande

La première usine de captation de CO2 dans l’air lancée en Islande

Née de la collaboration entre la startup suisse Climeworks et le projet islandais de séquestration de carbone Carbfix, la plus grande centrale de captation de carbone a été mise en service le 8 septembre dernier à côté de Reykjavik. L’usine Orca pourrait aspirer 4000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère par an, qui seront ensuite stockés en souterrain. Un objectif annuel qui ne représente qu’une partie infinitésimale des émissions de carbone mondiales.