Je contribue à la neutralité carbone

Très médiatisée, malheureusement à cause du Green Washing, la compensation carbone reste néanmoins un devoir important pour les grandes industries et une obligation morale pour les TPE-PME qui souhaitent anticiper leur transition écologique. Un immense travail pédagogique a été déployé pour informer et la sensibiliser les citoyens et les entreprises aux risques liés au changement climatique. Ce marché connait par conséquent un nouvel essort, poussé par la création du label « Bas-Carbone » en Avril 2019 par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

L’ADEME résume les actions à entreprendre selon cinq bonnes pratiques dédiées au développement d’une contribution à la neutralité carbone utile, sincère et fiable.

  • Règle n°1 : Faire et rendre public un bilan des émissions GES, réductions et compensations
  • Règle n°2 : Choisir des projets de compensation labellisés
  • Règle n°3 : Privilégier des projets présentant des approches « développement durable »
  • Règle n°4 : Définir une juste combinaison de projets soutenus sur le sol national et de projets soutenus à l’international
  • Règle n°5 : Communiquer de manière responsable

Avant toute action de contribution, l’ADEME recommande bien entendu d’éviter et réduire ses émissions, selon le principe de séquencement « éviter-réduire-contribuer ».